Des principes qui nourrissent l’action de l’ABBEI

Ouverture et bienveillance.

L’ABBEI propose du travail à des salariés (ouvriers en formation) ayant des parcours de vie hétérogènes avec des difficultés de différentes natures pouvant être pour partie réglées par l’accès au travail.

Le travail demandé aux ouvriers en formation s’appuie, en premier lieu, sur leur capacité à développer des compétences, des attitudes adaptées au monde de l’entreprise.

L’acquisition de nouvelles compétences s’appuie sur la diffusion de compétences par les encadrants techniques, la formation mais aussi dans un cadre bienveillant de dialogue, d’échanges, de valorisation et de prise en compte des appétences professionnelles des salariés.

La bienveillance n’est pas un concept, c’est une pratique professionnelle qui s’applique au quotidien dans l’accueil, l’écoute, la valorisation, la convivialité, la reconnaissance des capacités des Ouvriers en Formation et des salariés permanents. Ces pratiques sont encouragées par la Direction de l’Abbei.

L’emploi durable d’abord …

L’ABBEI n’a pas uniquement  vocation à accompagner l’accès à l’emploi, l’entreprise   vise l’accès à l’emploi de manière durable. C’est à dire permettre aux salariés de trouver un emploi mais aussi d’en changer en fonction des nécessités, de l’évolution de leur projet de vie, du marché du travail…

Cet accès à « l’emploi de manière durable » passe par le développement  de l’autonomie des ouvriers en formation, ce à un triple niveau

  • L’autonomie dans le travail et dans la recherche de travail,
  • L’autonomie dans la vie dans des organisations du travail plurielles (respect des règles, des contraintes techniques, capacité à intégrer des collectifs de travail différents…),
  • L’autonomie dans sa capacité individuelle à régler les aléas du quotidien y compris en sollicitant les autres  de manière pertinente (encadrement, travailleurs sociaux, famille…). 

L’ABBEI construit en lien avec ses partenaires les solutions les plus adaptées pour y parvenir.

Le travail source de lien

Le travail proposé aux salariés est source d’activités, de rémunération, de droits sociaux.  Le travail permet également de créer des liens institutionnels, professionnels, de camaraderie. Les professionnels de l’ABBEI, autant permanents qu’en formation, font en sorte que ces liens soient les plus positifs possibles et contribuent au bien être global  de tous les salariés.

Formation et valorisation des compétences au service de l’insertion

Les apprentissages entamés dans le cadre des chantiers en situation de travail  et sous la supervision des encadrants techniques sont évalués, valorisés et dans la mesure du possible validés. L’accès à des formations organisées en interne ou en externe vient compléter les compétences acquises sur les chantiers et valorisables sur le marché du travail.

Le travail dans un environnement économique contraint comme moteur de l’insertion

Le principal support de l’insertion utilisé par l’ABBEI est le travail dans un environnement concurrentiel exigeant en terme de qualité des prestations réalisées, de productivité, de respect des délais et de respect de la loi (sécurité, code du travail…).

Loin d’opposer économique et social, l’ABBEI s’appuie sur l’exigence économique et juridique externe pour accompagner la montée en compétence progressive des salariés en insertion vers l’entreprise traditionnelle.

Une organisation d’entreprise qui intègre la question de l’insertion professionnelle et sociale : l’insertion l’affaire de tous.

Pour combiner performance économique et performance sociale, la question de l’insertion professionnelle et sociale des ouvriers en formation est pleinement intégrée à l’organisation du travail de l’ABBEI ; que ce soit dans l’organisation des chantiers, le pilotage des équipes (encadrants techniques, direction) ou les services supports (RH, pôle insertion, équipe administrative). Les coopérations entre les différents professionnels impliqués dans les processus d’insertion professionnelle et sociale sont organisées et outillées.

Les Ouvriers en Formation principaux acteurs de leur insertion

Les salariés permanents de l’ABBEI garantissent un cadre professionnel intégrateur, prodiguent des conseils que ce soit sur le plan professionnel ou sur le plan social, proposent des solutions pour résoudre certaines difficultés.

Il est de la responsabilité des ouvriers en formation d’adhérer au cadre proposé, de suivre les conseils  et de s’impliquer dans la résolution de ces difficultés en se saisissant des propositions des différents professionnels. l’adhésion effective au cadre proposé est une condition de la reconduite du contrat d’insertion.

L’Innovation économique et sociale une composante à part entière des projets  de développement de l’ABBEI 

Son expérience d’acteur économique opérationnel permet à l’ABBEI d’observer et analyser les évolutions sociétales en matière de rapport au travail, de besoins sociétaux du territoire.

Elle participe à la construction de solutions adaptées : développement de supports de confrontation au travail pour des personnes en grande exclusion, développement de nouveaux services …

Elle s’appuie sur ses initiatives d’achats responsables ou de soutien à des entreprises sociales pour élargir le contenu de ses ressources en matière de réponse aux besoins sociaux des salariés de l’entreprise.

L’ABBEI, une entreprise qui mise sur les coopérations

L’ABBEI place les coopérations au cœur de son projet social pour développer  des solutions d’insertion innovantes :

Avec les acteurs économiques (groupements momentanés d’entreprises…), afin

  • de créer de l’activité support d’insertion,
  • de confronter de  manière bienveillante les ouvriers en formation aux fonctionnements d’entreprises traditionnelles,
  • de valoriser leurs compétences et casser les a priori, et enfin
  • de construire des solutions de sorties vers l’emploi.

Avec les acteurs sociaux du territoire pour accompagner les Ouvriers en Formation dans leurs parcours d’insertion et  s’assurer de la cohérence des interventions des partenaires.

Apprendre a nous connaitre